dimanche 13 novembre 2016

Dernier jour à New York


Pour ce dernier matin, nous sommes allées prendre un brunch dans une trattoria : Gemma qui est le restaurant du Bowery hotel (East 3th street) dans Lower Manhattan. Une ambiance chaleureuse, une belle décoration ancienne et un bon brunch.
J'ai pris les pancakes à la myrtille au beurre de vanille, bon et copieux (comme toutes les portions mangées ici).


Puis on s'est un peu baladées sous un ciel bleu éclatant, on est notamment repassées au pied du Flatiron building pour la 3ème fois. Ça donne l'impression qu'on est allé partout, quand on repasse plusieurs fois au même endroit, comme si on la connaissait déjà un peu cette grande ville où on a posé les pieds pour la première fois 9 jours plus tôt.


Ensuite je suis retournée seule du côté de Greenwich, j'ai vraiment bien aimé ce quartier... et je suis arrivée (totalement par hasard...) devant Amy's bread. Je me suis sentie obligée de rentrer pour goûter l'incroyable gâteau au chocolat aperçu une semaine plus tôt.


Heureusement ils en avaient encore (quoique je n'aurais eu aucun mal à trouver mon bonheur malgré tout) et je me suis régalée d'une énorme part de black and white cake (gâteau au chocolat avec une crème au beurre vanillée) accompagné d'une grande tasse de chocolat chaud... miam! Ce gâteau est une merveille, j'aurais adoré goûté aussi leur carrot cake et leur red velvet cake (mais j'en ai mangé d'excellents ailleurs dans la semaine, et du très bon cheesecake)


Ce dernier jour est aussi le jour d'Halloween! Des citrouilles, sorcières, toiles d'araignées et chauve-souris décorent les boutiques et les enfants défilent dans la rue et dans le café, déguisés et un seau à la maison en clamant "trick or treat!"
C'était très amusant de se trouver là le jour d'Halloween, j'ai croisé des sorcières, squelettes et fantômes mais aussi Harry Potter, des Pokémons, la statue de la liberté, un Teletubbie, une banane, des princesses, un poney...


Après une longue pause goûter et écriture, j'ai marché au hasard dans les rues aux immeubles de brique. Un bon moment, une dernière balade, sous le soleil, dans ces rues.




Les mythiques escaliers de secours métalliques...


Ici les bus scolaires sont jaunes et énormes, je pense qu'ils pourraient même traverser des rivières si nécessaire pour emmener les enfants à l'école par tout temps et tout terrain!



Couronne d'automne


A cette saison j'aime habiller la maison d'automne. J'ai ramassé des feuilles de toutes les couleurs, les ai faites un peu sécher à plat puis je les utilisées pour fabriquer une couronne automnale. J'aime accrocher une couronne sur la porte d'entrée, je trouve que ça dit "bienvenue".
J'ai également taillé une citrouille d'halloween mais j'ai oublié de la photographier une fois terminée et éclairée...


samedi 12 novembre 2016

La baie de New York, Central park et Argile yarn shop


Matinée sombre et venteuse, c'est le jour qu'on a choisi pour prendre le ferry pour Staten island...
Ce ferry est gratuit, la traversée dure 30 minutes pendant lesquelles on admire tout d'abord les gratte ciels de Manhattan par en-dessous, avant de les voir s'éloigner doucement.


On découvre ensuite l'Hudson river qui sépare Manhattan du New Jersey.


Depuis la baie, Manahattan parait minuscule... et les buildings semblent se serrer les uns contre les autres pour se tenir chaud... on dirait une colonie de manchots empereurs. Il faut dire qu'il y a énormément de vent dans la baie et à New York en général ; mais on ne le sent pas vraiment quand on se promène à l'abri des bâtiments.


On passe au large d'Ellis island, la qualité des photos n'est vraiment pas terrible mais entre le vent si fort et la luminosité si basse, c'est ce que j'ai pu avoir de mieux...


La statue de la liberté, au milieu de la baie. J'ai toujours imaginé qu'elle était bien plus proche de Manhattan.


En début d'après-midi on est allés à Central Park. Plus au nord cette fois-ci, je voulais voir le "réservoir".


Je l'ai longé un moment puis je suis redescendue vers la Great Lawn, cette immense pelouse (d'où son nom) bordée d'arbres au-dessus desquels on aperçoit la tête de quelques gratte-ciels. C'est une image de carte postale pour moi et j'avais très envie d'entrer dans la carte postale. J'ai vu des garçons jouer au base-ball avec leur père, s'entrainant aux lancers et des amoureux se prendre en photo.


Je suis sortie de Central Park au niveau du muséum d'histoire naturelle, sur la 81ème, que j'ai longé en direction de Knitty city, sur la 79ème.
Cette fois-ci, pas de cours dans la boutique, j'ai pu aller partout!






Chez Knitty city, il y a de très belles choses mais il faut fouiller! C'est ça qui est amusant dans cette boutique d'ailleurs, on a l'impression de dénicher des trésors! Mais il ne faut pas avoir peur de plonger dans les bacs de laine jusqu'aux coudes! D'ailleurs, les laines sont beaucoup remuées par endroits et les fils mèche en souffrent un peu : certains écheveaux ont déjà un halo, que la laine fait habituellement à force d'être portée.

Ici on trouve des classiques comme Cascade, Lang, Rowan, mais aussi Baa Ram Ewe, Madelinetosh, Malabrigo et surtout j'ai trouvé des écheveaux de chez Julie Asselin! J'ai vu de la Leizu DK et de la stellina.



Visite d'Argyle yarn shop  à Brooklyn. Je ne connaissais pas cette adresse (merci Marion) et elle vaut vraiment le détour. Ici on trouve des laines de chez Juniper moon farm et Hedgehog fibres, qu'on ne trouve pas partout. On trouve aussi Malabrigo et Madelinetosh comme chez Purl soho et Knitty city.


J'ai beaucoup aimé cette boutique et le quartier où elle se trouve même si je n'ai fait qu'y passer rapidement. Elle est assez loin de Manhattant puisqu'elle se situe à l'extrémité de Brooklyn, du côté de Prospect park. Depuis Central park j'ai mis 30 minutes rien qu'en métro. Mais, à mon avis, ça vaut le déplacement!


La boutique est agréable, chaleureuse et spacieuse et ... les laines sont bien rangées! Je sortais tout juste de Knitty city où j'étais retournée après avoir fait choux blanc la veille et c'était drôle de visiter ces 2 boutiques si différentes l'une après l'autre.


Ce n'est pas le cas ici, les écheveaux sont disposés de façon à ce qu'on les prenne avec délicatesse.
Juste en-dessous, le mur se partage entre Madelinetosh et Hedgehog, et je me suis rappelé cette petite vidéo de Steven West au sujet des écheveaux de Hedgehog, si vous ne savez pas lequel choisir, prenez-en un de chaque!


Sur le chemin du retour, j'ai aperçu cette bibliothèque privée pour artistes. C'était expliqué sur une petite pancarte en façade, ils peuvent venir là quand ils veulent pour travailler au calme dans un espace qui leur est mis à disposition. Le lieu est magnifique en tout cas, ça donne envie de venir s'y asseoir avec un bon bouquin.

vendredi 11 novembre 2016

Fin de journée pluvieuse et laineuse


Cet après-midi c'était quartier libre! Au programme, boutiques de laine et bon goûter!

J'ai commencé par Purl soho, la boutique de laines dont on entend le plus parler. Comme son nom l'indique elle se situe dans le quartier de Soho, un joli quartier pour se promener avec de belles boutiques aux vitrines assez chic. La boutique est belle, la lumière est douce, on a tout de suite envie de rentrer.


Un immense choix de fils à tricoter, il faut avoir un peu de temps pour faire le tour de la boutique...
Je me suis attardée du côté de chez Brooklyn tweed, Woolfolk et Purl soho et j'ai ramené quelques merveilles... L'accumulation d'écheveaux de toutes les couleurs sur les étagères est magnifique.
On trouve également beaucoup de fil très épais et de thick and tin de chez Knit collage, vraiment magnifiques, mais je n'avais pas de projet précis en tête.


On trouve également de très beaux tissus, j'ai acheté un superbe coupon de lin. Les vendeuses sont très agréables et souriantes, elles vous laissent flâner mais viennent à votre secours au moindre signe de votre part.


Puis j'ai pris le métro direction l'Upper West side et Knitty city. La vitrine est bonne enfant, tout comme l'ambiance. Je suis arrivée en plein milieu d'un cours donc je n'ai pu voir qu' un quart de la boutique à peine... J'y suis donc retournée le lendemain...

Ici c'est ambiance "comme chez mamie"! Il y a des chaises un peu partout et des tricoteurs assis avec leur ouvrage, ou en train de papoter... c'est très sympa! Et il faut aimer fouiller! Les vendeurs sont adorables, on se sent aux petits soins. Tout le monde se parle, une dame installée à tricoter m'a entendue parler avec mon petit accent français et m'a aussitôt demandé d'où je venais, pour ajouter "je parle un peu français"! C'est la phrase en français que j'ai le plus entendue durant mon séjour (avec "bonjour comment ça va?"), la plupart du temps, les gens ne savent ou n'osent pas dire autre chose mais c'est charmant à entendre, et ça fait plaisir à tout le monde.


Partout j'ai trouvé les new yorkais très accueillants et sympathiques, toujours curieux et prêts à discuter, à rendre service, c'est incroyable comme je me suis sentie bien reçue. Certainement que l'accent français et les mots "I come from France" n'y sont pas étrangers, le mot "France" semble allumer des petites étoiles dans les yeux de beaucoup de gens...

J'ai notamment rencontré un adorable vendeur dans une boutique qui m'a parlé de Paris et m'a dit qu'il rêvait de venir à Paris et d'aller au pont des arts! Il m'a posé des tas de questions sur Paris, c'était mignon et j'espère que s'il vient à Paris il tombera sur des parisiens aussi charmants que tous les new yorkais qui m'ont parlé ou aidée.


Quelques rues plus bas, je me suis arrêtée à la Levain bakery, une petite boulangerie en contrebas de la rue. Quand je suis arrivée, il pleuvait des cordes dehors et la boutique était pleine de gens qui mangeaient au chaud et à l'abri sur les petits comptoirs prévus à cet effet.


Par chance il restait des cookies (et rien d'autre, les étagères étaient vides...), fraichement sortis du four donc tout chauds!!! Hmmmm!!! J'ai demandé à la vendeuse où je pouvais trouver un café, elle m'a indiqué le Strabuck le plus proche et j'y ai couru pour déguster mes cookies au chaud accompagnés d'un chocolat chaud.


Pour une fois il y avait de la place, assise juste derrière la vitre à regarder tomber la pluie et passer les taxis jaunes... parfait. J'ai étalé toutes mes affaires pour qu'elles sèchent, commandé un bon chocolat chaud et je me suis installée devant mes cookies : un chocolate chip walnut cookie et un dark chocolate, chocolate chip cookie... 

Et bien c'est officiellement LE cookie de New York! Délicieux, moelleux à coeur, la pâte encore un peu crue au milieu, c'est ce que je préfère... Et quel goût! 

Quand on les mange, on devine immédiatement au goût et à leur moelleux qu'il y a du beurre, mais je crois qu'il y en a une quantité pharaonique! C'est sûrement une bombe calorique, mais franchement, manger ça assise bien à l'abri alors qu'on vient de prendre la pluie, le vent et le froid, c'est un peu de paradis sur terre! Et c'est tout à fait décadent!


J'en avis pris 2 pour mon goûter sans me rappeler que j'étais à New York... Et en plus ces cookies là sont énormes et très épais (ce qui leur confère leur parfait moelleux). J'ai donc mangé celui aux noix et pépites de chocolat, délicieusement roboratif (et j'ai eu du mal à le finir en plus de mon petit chocolat chaud...)
J'ai donc ramené le tout chocolat à la maison pour le faire goûter et il était encore meilleur que le premier! Alors si vous aimez les cookies, pas trop cuits, plutôt moelleux, si vous aimez le beurre et le sucre, courrez chez Levain bakery!